96

ACCUEIL > Sciences Ouest > Année 1994 > 96
En bref
Gros plan
Dossier du mois
À l'Espace des sciences

 



DOSSIER DU MOIS
: Lasers et optique




EDITORIAL :

Les 10 ans du CCSTI

En dix années, le volume d'activités du CCSTI, et son budget, ont été multipliés par 10. Son impact a atteint des sommets : plus de 70 000 visiteurs à l'Espace Sciences & Techniques à Rennes, autant dans le reste de la Bretagne grâce à la diffusion des expositions, sans compter les fidèles lecteurs de Sciences-Ouest, le public des conférences... De 5 000 visiteurs la première année, le CCSTI est passé à un public de près de 150 000 personnes, soit 30 fois plus. En comparaison, la croissance des effectifs est bien modeste, puisque la petite équipe du CCSTI, partie de 2, ne comprend toujours que 10 personnes. Ces chiffres sont des signes évidents de gestion saine et aussi un encouragement pour l'avenir. A partir de maintenant, comment peut-on envisager l'évolution de la culture scientifique, technique et industrielle pour les dix prochaines années ?

Cette question est fondamentale et doit tenir compte du développement des moyens de communication, et d'accession aux sources d'information scientifique. Les chercheurs et les ingénieurs auront progressivement accès à des centres de ressources et banques de données informatisées, alors que les techniques nouvelles permettront bientôt de disposer chez soi de moyens audiovisuels interactifs dont on ne soupçonne pas les possibilités. Il faudra peu à peu que les centres de culture scientifique et technique s'adaptent à ces nouvelles technologies et modernisent encore leurs moyens d'action. C'est ce qu'a toujours fait le CCSTI, et je ne doute pas qu'il réussisse ce nouveau challenge par un renforcement de son "réseau" de collaborations.
Il faudra aussi maintenir une porte ouverte sur les moyens d'animation plus traditionnels, car rien ne peut remplacer l'émotion en direct d'une belle exposition, ou l'intérêt suscité par une bonne conférence.

Enfin il restera à entretenir l'attrait pour les connaissances de base, celles qui font que notre vie quotidienne demeure intéressante, et que notre culture puisse se transmettre de génération en génération. La tâche des centres de culture scientifique est en conséquence un ensemble d'objectifs très divers, dont les uns sont spectaculaires et les autres beaucoup plus discrets, car s'adressant aux plus humbles et aux plus déshérités. La culture scientifique et technique est l'un des moyens de mieux faire comprendre le caractère positif des progrès scientifiques, mais aussi de permettre au plus grand nombre d'être mieux averti des dangers qui les accompagnent et qu'il est souvent possible d'éviter. C'est dans cet esprit que le CCSTI poursuit sa route, et, je le pense, pour encore très longtemps !

Meilleurs vœux de bonne et heureuse année.

Paul Tréhen, Président du CCSTI.