C'est quoi un poisson électrique ?

ACCUEIL > Les autres rubriques > Questions de sciences > Les animaux > Généralités > C'est quoi un poisson électrique ?
Les animaux savent-ils compter ?
La domestication : quelles incidences sur les animaux ?
A quoi correspondent les différents labels de poulet ?
A quoi servent les branchies ?
D'ou viennent les petits trous dans le sable ?
C'est quoi un poisson électrique ?
Comment la larve du fourmilion capture-t-elle ses proies ?
Comment un œuf fait-il pour respirer dans sa coquille ?
C'est quoi une bactérie ?
Comment mon chat voit-il la nuit ?
Les fourmis jouent-elles ensemble ?
Pourquoi dit-on "faire le singe" ?
Les petits mammifères jouent-ils avec leurs mères ?
Pourquoi le chaton joue-t-il avec les pelotes de laine ?

 
   

C'est quoi un poisson électrique ?

Copyright : W. Augel

Si la torpille est aussi baptisée " raie électrique ", ce n'est pas un hasard ! Ce poisson des mers chaudes ou tempérées est capable de produire des décharges électriques afin d'étourdir ses proies. Mais où cache-t-il ses " piles " ? Les organes responsables de ces décharges sont situés près de sa tête et sont composés de muscles modifiés que l'on appelle des électroplaques. La torpille commande ces dernières par de gros nerfs. Elle peut envoyer des décharges de 40 à 50 Volts car les électroplaques sont empilées les unes sur les autres, formant ainsi une colonne, et leurs tensions s'additionnent : ce sont des piles en série ! Plusieurs colonnes sont placées en parallèle et leurs intensités s'additionnent : ce sont des piles en parallèle. Elles délivrent ainsi des décharges de grande intensité : une torpille géante de près de 60 kilos peut fournir un courant de 120 ampères. La torpille se sert de cet organe électrique comme un moyen de capture et de défense pour faire lâcher prise à un prédateur initialement décidé à la manger.

Le saviez-vous ?
Chez l'anguille électrique, ce système de capture des proies peut aussi produire des décharges d'un plus petit voltage créant un champ électrique autour du poisson. Ces petites décharges permettent alors à l'anguille de se situer dans son environnement comme avec un radar. Tout objet étranger qui rentre dans ce champ peut être détecté grâce à des capteurs électriques... et ainsi être évité !


 Cécile Gallet
© Espace des sciences