Prix Achard-Médecine

L'Académie nationale de médecine a décerné, le 18 décembre 2007, le prix Achard-Médecine à Jean-Loup Avril et Jos Pennec, pour « Les médecins bretons, de la Révolution au début du XXIème siècle », publié par l'Espace des sciences. Décerné depuis 1946, ce prix est "destiné à encourager, faciliter et récompenser tout travail ou toute recherche jugé digne par l'Académie nationale de médecine".

Au carrefour de l'histoire et de la médecine, cet ouvrage s'appuie sur des documents administratifs et des archives médicales ainsi que sur une enquête personnelle rigoureuse et des correspondances conservées dans les familles. Il retrace, à partir de 300 biographies de médecins, la diversité des apprentissages, l'évolution de la condition médicale depuis le XVIIIe siècle, la place et le rôle du médecin dans la société bretonne.

Les médecins bretons de la Révolution au début du XXIe siècle

Ce dictionnaire des biographies médicales bretonnes constitue un complément naturel à l'exposition réalisée, en 2005, par l'Espace des sciences de Rennes sur « Les médecins bretons de la Révolution au début du XXIe siècle ». Il recense trois cent maîtres en chirurgie, chirurgiens de marine, docteurs en médecine, professeurs des Ecoles et des Facultés de médecine de Bretagne et tente pour chacun d'entre eux, dans la mesure où les sources le permettent, de préciser l'origine sociale, la formation professionnelle, le déroulement de carrière, la reconnaissance des institutions, les principaux travaux et, dans une perspective élargie au domaine médical les réussites politiques, littéraires, artistiques, voire économiques et financières.

Le cadre géographique retenu a fait l'objet d'une étude détaillée de Jacques Léonard dans sa thèse: « Les médecins de l'Ouest au XIXe siècle » (1976). Il se justifie par l'existence de trois Centres Hospitaliers Universitaires (C.H.U.) aux histoires différentes mais aux activités complémentaires depuis plus d'un demisiècle : Nantes et sa vieille Faculté de médecine fondée, le 4 avril 1460, à la demande de François II, duc de Bretagne ; Rennes et son Ecole de médecine s'appuyant sur une Faculté des sciences dynamique créée le 12 septembre 1840 ; Brest qui, après avoir connu les succès de son Ecole de médecine navale puis sa transformation en Ecole annexe de santé navale, obtient la création d'une Ecole nationale de médecine, en décembre 1965.

Le choix de la Bretagne n'a rien de restrictif. Il se veut, avant tout, fédérateur de personnalités qui, par leur lieu de naissance, leur origine familiale, sont bretonnes ou celles qui ont exercé leur talent en Bretagne et laissé des traces de leur passage. Il nous semble aussi qu'après l'ouvrage du docteur Jules Roger « Les médecins bretons du XVIe au XXe siècle », paru en 1900 et réédité en 1987, il est nécessaire de sortir de l'ombre de nombreux praticiens bretons qui se sont illustrés, jusqu'à ces dernières années, dans le milieu médico-chirurgical.

L'option retenue, celle d'un dictionnaire historique prosographique, est soumise aux contraintes du genre et ne prétend nullement à l'exhaustivité. C'est ainsi que nous avons souvent fait un portrait succinct de personnalités médicales très connues pour privilégier les notices des membres de l'Académie de Médecine et de l'Académie de Chirurgie, des directeurs des Ecoles de médecine, des doyens des Facultés de médecine, des responsables des principales sociétés médicales et des médecins ayant occupé des fonctions publiques au niveau national sans oublier de présenter quelques grands précurseurs des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.

Jean-Loup AVRIL et  Jos PENNEC

Les médecins bretons de la Révolution au début du XXIe siècle
300 médecins bretons réunis dans un livre historique  (Sciences Ouest, mai 2006)