TRANSPAC

ACCUEIL > Sciences Ouest > Année 1987 > 24 > Gros plan > L'entreprise du mois > TRANSPAC
TRANSPAC

 


LE PLUS GRAND RESEAU MONDIAL DE TRANSMISSIONS
DE DONNEES : TRANSPAC



Conçu par le CCETT de Rennes, le réseau TRANSPAC est un service public de transmission de données utilisant la technique de commutation par paquets. La société TRANSPAC gère ce réseau téléinformatique au niveau national et possède ses directions d'exploitation technique et informatique à Rennes ; les directions générale, administrative, financière et commerciale étant situées à Paris. Cette société est en évolution très rapide : son chiffre d'affaires est passé de 550 MF en 1984 à 1 500 MF en 1986 et il devrait dépasser 2 100 MF en 1987. L'établissement de Rennes est à l'origine de la création de plus de 200 emplois sur place qui ont fait l'objet d'un recrutement important au sein des universités et grandes écoles de l'Ouest et plus particulièrement de Rennes.



TRANSPAC Rennes.
Photo Service de l'Information et de la Communication PTT.



Une réussite liée à l'entité recherche - formation - industries de la région


Depuis son Installation à Rennes en 1972 le CCETT a développé la technique de transmission par paquets retenue par TRANSPAC réalisant en 1974 un réseau expérimental permettant de valider en vraie grandeur cette technique. A l'issue d'une consultation internationale organisée en 1975, 2 sociétés françaises étaient retenues pour la réalisation du réseau public : la SESA, maître d'œuvre du développement et à l'époque non encore installée à Rennes, et Télécommunication Radioélectrique et Téléphonique (TRT). En 1977, c'est la création, par décret paru au Journal Officiel, d'une société d'économie mixte, filiale de la
Direction Générale des Télécommunications (DGT), chargée de l'exploitation et de la commercialisation du réseau public TRANSPAC. Fin 1978 les premiers commutateurs sont prêts et les directions technique et d'exploitation de TRANSPAC s'installent à Rennes... à proximité du CCETT.

Avec plus de 200 personnes à Rennes, la société utilise largement le potentiel des entreprises de la région, elle sous-traite la fabrication de certains produits, commutateurs, logiciels, équipements de raccordement, à la SESA et à la SOFREL notamment.



TRANSPAC, qu'est-ce que c'est ?


C'est un service public de transmission de données qui utilise un réseau national regroupant des utilisateurs de plus en plus nombreux, (10 000 abonnés en 1981,
45 000 à la fin de 1986). Le service de grande qualité utilise la norme internationale "X 25". C'est là l'originalité de TRANSPAC. Autrefois, les réseaux de téléinformatique s'en tenaient à la commutation des circuits, une liaison effective entre les correspondants étant établie durant toute la communication. Cette technique inspirée du téléphone est coûteuse car il n'est pas très rentable d'immobiliser une liaison pendant toute la durée de la transaction alors que le taux de silence varie de
50 à 95 %, voire plus. La solution adoptée par TRANSPAC consiste à découper les séquences par paquets, chacun des ces courts tronçons est accompagné d'informations permettant d'identifier et de trouver son destinataire. L'autre intérêt est son faible coût (par exemple : la taxe est en moyenne de 0,04 F/minute, quelle que soit la distance, à laquelle s'ajoute un abonnement mensuel variable en fonction des caractéristiques du raccordement). L'essentiel de la tarification concerne le volume de données transmises. Elle ne représente que 0,087 F pour 1 024 bits de données utiles et des réductions importantes s'appliquent aux heures creuses.





TRANSPAC et ses utilisateurs


En terme de trafic, TRANSPAC véhicule plus de 1 000 milliards de caractères par mois, c'est sans conteste le premier réseau mondial de transmission de données. La progression en 5 ans a été multipliée par 3O et devrait continuer à connaître un régime soutenu dans les années à venir. La norme "X 25" a été adoptée internationalement, ce qui a permis un développement mondial du service (en Amérique, dans toute l'Europe, en Asie, en Afrique et dans l'Océanie). Un utilisateur de TRANSPAC peut converser avec des utilisateurs de réseaux similaires un peu partout dans le monde. En 1984 TRANSPAC a d'ailleurs créé une filiale spécifique pour les connexions internationales : INTERPAC.


Les utilisateurs de TRANSPAC sont variés : sociétés possédant un matériel informatique important (banques, EDF, SNCF, Air-France...), administrations, centres de recherche, industries, commerce et professions libérales. Pour des raisons économiques, de fiabilité et de qualité du système, le nombre des raccordements par accès directs suit une courbe exponentielle ; à la fin 1987, ils seront près de 50 000 abonnés.


TRANSPAC développe actuellement des produits périphériques de plus en plus nombreux • Atlas 400 : une nouvelle messagerie de l'écrit mise en place à partir de la norme "X 400" du CCITT (Comité Consultatif International Télégraphique et Téléphonique) • des services par réseaux commutés identiques à ceux des lignes spécialisées...


Avec plus de 60 ingénieurs à Rennes, dans sa seule direction technique, TRANSPAC étudie également l'amélioration des services existants, la mise en œuvre de nouvelles générations de commutateurs et d'équipements de distribution permettant de réduire les coûts et par là les tarifs, la mise en relation de micro-ordinateurs... Une bonne manière de préparer l'avenir !