BIOMER à Roscoff ?

ACCUEIL > Sciences Ouest > Année 1989 > 47 > Gros plan > BIOMER à Roscoff ?
Valorisation des algues
Université de la mer
BIOMER à Roscoff ?
Epoque révolutionnaire
Tribune
Forum de l'innovation
L'entreprise du mois

 


BIOMER A ROSCOFF



Roscoff accueillait le 31 mai dernier le séminaire "biotechnologies et mer" organisé dans le cadre du programme BRITTA par le Conseil Régional, avec la collaboration du CRITT Biotechnologies et Chimie Fine et du Cabinet BIO-SURVEY. L'occasion pour les quelques 200 spécialistes présents, chercheurs et industriels de s'informer sur les recherches effectuées en France et à l'étranger dans les domaines de l'aquaculture et de la valorisation des algues.


Photo : B. Soulard



En introduction, Pierre Lasserre, directeur de la station biologique du CNRS de Roscoff a rappelé l'importance des
recherches en biologie marine en Bretagne et l'intérêt pour la région de renforcer ce potentiel. Louis Rault, responsable du service Recherche et Développement Technologique au Conseil Régional a pour sa part exposé les grandes lignes du programme BRITTA (voir Sciences-Ouest n° 42), et plus précisément dans le domaine de la mer et présenté le nouveau bimestriel "BRITTA", destiné à tous les acteurs du développement des biotechnologies en Bretagne.

La journée a été marquée par l'intervention de quatre spécialistes français et étrangers. Le docteur Chevassus a exposé de manière remarquable les
recherches menées à la station INRA de Jouy-en-Josas, sur les hormones de croissance, l'amélioration génétique et le traitement des maladies en aquaculture. Complétant cet exposé, le docteur Jones, responsable d'une des plus importantes écloseries d'Europe (bars, daurades, turbots) située sur l'île d'Oléron a fait part de son expérience et notamment des problèmes nutritionnels et thérapeutiques rencontrés.

L'après-midi était consacré à la valorisation des algues, sujet qui intéresse fortement la Bretagne. Elle possède l'un des plus importants champs d'algues au monde, le savoir-faire et les bases scientifiques propres à développer ce potentiel. Plusieurs unités de transformation régionales devraient profiter de l'ouverture européenne. Goëmar par exemple vend déjà au Japon ! Le docteur Neuschul de l'université de Californie a présenté les méthodes de culture d'algues pratiquées au Japon et en Chine tandis que M. Indergaard, de l'université de Trondheim en Norvège, dressait un panorama des utilisations potentielles des algues dans le monde.


L'importance de l'assemblée réunie à Roscoff prouve combien le sujet intéresse scientifiques et industriels. Cette manifestation aura aussi permis aux chercheurs et aux entreprises de se rencontrer. Et c'est aussi l'un des intérêts majeurs de ce type d'initiative "la collaboration recherche-industrie est encore insuffisante" pouvait-on entendre à Roscoff. Souhaitons que ce genre de manifestations se multiplie pour créer de nouvelles synergies.



Contact : BRITTA, Service des Biotechnologies,

Conseil Régional, B.P. 66 A, 35037 Rennes Cedex. Tél. 99 02 96 54.