Prométhéus et ISIS : la voiture intelligente

ACCUEIL > Sciences Ouest > Année 1992 > 84 > Dossier du mois > La recherche européenne en Bretagne > Prométhéus et ISIS : la voiture intelligente
Aller de l'avant
RAVEL veille sur le littoral
FLAIR : recherche agro-industrielle liée à l'alimentation
Prométhéus et ISIS : la voiture intelligente

 


Prométhéus et ISIS : la voiture intelligente




* ISIS sur une route de campagne, tel que l'envisage PSA.



Les programmes Eurêka n'ont pas pour objectif la promotion des chercheurs, mais la compétitivité des industries européennes. C'est le cas de Prométhéus, qui permet aux automobiles Citroën et à ses sœurs de briller non plus par la puissance, mais par l'intelligence.

En juin 1986, les ministres européens ont accordé le label Eurêka au projet Prométhéus, qui rassemble onze constructeurs automobiles de cinq pays pour une période de huit ans. L'un des objectifs de Prométhéus est d'augmenter la sécurité des automobilistes en développant des systèmes conçus pour éviter les accidents : voici le système ISIS, développé par Citroën et expérimenté sur la XM, produite à Rennes.


ISIS sur la route

Avec le Groupe PSA Peugeot Citroën, suivons une voiture équipée du système ISIS, en cours de recherche dans le cadre du programme Prométhéus. Son principe suppose l'équipement électronique non seulement du véhicule, mais aussi des routes : marquage au sol, balises et panneaux de signalisation. Un dialogue s'instaure alors entre la route et le véhicule, pour améliorer l'information du conducteur et, encore plus fort, pallier d'éventuelles déficiences de celui-ci.


ISIS dans un carrefour

Suivons donc cette XM équipée du système ISIS : environ 150 mètres avant un stop, une balise sur le bord de la route émettra un signal infrarouge(1) en direction de la voiture. Sur le tableau de bord, un message audiovisuel (pictogramme lumineux et beep sonore) prévient le conducteur : "Attention, stop à 150 m." Si le conducteur, assoupi ou inattentif, ne réagit pas à temps, une procédure de ralentissement (commande électronique du système d'admission) et de freinage se déclenche, jusqu'à l'arrêt total du véhicule au stop. Le même dialogue voiture-route peut, par exemple, prévenir le conducteur qu'un autre véhicule circule dans les parages. La nuit, le système ISIS allume l'éclairage des carrefours à l'approche du véhicule.


ISIS dans un virage

Selon le même procédé, environ 150 mètres avant un virage, une balise sur le bord de la route émettra un signal infrarouge précisant à l'automobiliste le type de virage (gauche, droite ou multiple) et la vitesse conseillée pour l'aborder, en tenant compte notamment de l'état de la chaussée. Si le conducteur réagit tardivement, le véhicule ralentit de lui-même jusqu'à atteindre la vitesse conseillée. De plus, une caméra placée à bord, transmet une image du marquage au sol à un système électronique de traitement. Estimant en parallèle la trajectoire du véhicule, le système ISIS alerte le conducteur par un signal sonore en cas de risque de sortie de route.


Sécurité

Il ne faut pas laisser l'intelligence de la machine prendre le pas sur celle du conducteur : ce serait excessivement dangereux ! C'est pourquoi, à tout moment, le conducteur peut reprendre le contrôle de son véhicule, soit en freinant, soit en accélérant, soit en actionnant le clignotant. La voiture de demain aura vraiment des capacités étonnantes en matière de sécurité, qui rappelons-le, constitue l'une des principales préoccupations des constructeurs européens, avec l'économie d'énergie et la protection de l'environnement. Une autre gamme de technologies automobiles, développée en particulier à Rennes au CCETT(2), est la radionavigation : un ordinateur embarqué propose au conducteur un itinéraire, un parking ou un hôtel. D'autres techniques de télécommunication mobile lui permettent déjà de dialoguer avec des interlocuteurs extérieurs. Plaisir et sécurité, l'Automobile est Grande !




Notes :

(1) Un signal optique infrarouge a l'avantage d'être directif et de portée limitée, ce qui limite les risques d'interférence.

(2) CCETT : Centre commun d'études de télédiffusion et télécommunications.



En France, dans le cadre du programme Prométhéus, le groupe PSA (Peugeot Citroën) est le leader du groupe de travail chargé de concevoir le réseau électronique reliant les différents organes de la voiture. Il est aussi particulièrement actif dans la recherche sur les capteurs, la dynamique du véhicule, l'interface conducteur- véhicule, les moyens de communication ainsi que l'aide à la navigation.











À lire où vous voulez !

TOUS LES NUMÉROS

Renseignez un ou plusieurs filtres puis cliquez sur le bouton Valider pour afficher les résultats.