La première liaison transatlantique

ACCUEIL > Les autres rubriques > Dossiers thématiques > L'invention de la radio > La première liaison transatlantique
Le télégraphe optique de CLAUDE CHAPPE
Le télégraphe électrique de SAMUEL MORSE
Le télégraphe sans fil
La naissance de la radio
L'invention de la radio
A la conquête des distances
La première liaison transatlantique
Glossaire

 
   

 

urant la même année, Marconi fait bâtir la station du Poldhu (Cornouailles : Angleterre).

L'antenne rayonnante a la forme d'un cône vertical pointé vers le bas. A sa base, le cône accuse un diamètre d'environ 640 mètres, le tout supporté par 20 mâts de 65 mètres chacun. Cette station, alimentée par un transformateur de 10 kilowatts, entra en contact le 12 décembre 1901 avec l'antenne de St John près de Terre Neuve. La lettre 'S' fut transmise automatiquement en morse à 15h30 GMT.

Voici les commentaires de Marconi à l'issu de cette expérience :

" Voici, en quelques mots, ce que démontre l'expérience de la première transmission télégraphique à grande distance du 12 décembre 1901 par-dessus l'océan Atlantique : elle démontre que la transmission et la réception d'une onde électrique ne sont pas limitées, comme on pouvait le penser lors des essais à courtes distances. Je pense utiliser ce système pour établir des liaisons avec le nouveau monde, et a fortiori pour des liaisons encore plus lointaines. "

 

 

© Tous droits réservés
La station du Poldhu en Cornouailles
© Tous droits réservés
La station du Cap Breton
a réussite de cette transmission poussa Marconi à construire une station sur les côtes du Canada (Cap Breton) et une autre sur celles des Etats-Unis (Cap Cod).

Toutes deux étaient destinées aux liaisons de leur homologue en Angleterre : Le Poldhu.

 

 

A partir de décembre 1901, la puissance de l’émetteur du Poldhu est portée à 50 kilowatts, permettant au système de Marconi d’établir des liaisons régulières entre les Etats-Unis et l’Angleterre.

En 1905, des modifications sont apportées aux stations émettrices : leur puissance est augmentée, et Marconi met au point un nouveau type d’antenne : l'antenne directive.

La station de Glace Bay émet alors une onde de 3700 mètres et les signaux sont reçus au Pouldhu de jour, mais de façon irrégulière.

Il faut attendre 1907 pour que les communications soient suffisamment fiables et permettent que des télégrammes soient échangés 24 heures sur 24. La télécommunication commerciale vient de voir le jour.

La Marconi Wireless Co. est alors la première entreprise spécialisée. A l’origine des stations émettrices les plus puissantes du monde, elles pourvoient aux besoins en communications des nations occidentales. D’autres suivent et contribuent au développement de la T.S.F, comme Emile Girardeau qui crée la Société Française Radioélectrique en 1910.

Entre les liaisons maritimes, la seconde guerre mondiale, et l’apparition de l’électronique (lampe de Lee Forest en 1906), la T.S.F continue à progresser et donne naissance à la radiotéléphonie.

 

Sources
"Whisper in the Air: Marconi, The Canada Years, 1902 -1946", by Mary K.
MacLeod, Lancelot Press (1993). ISBN 0-88999-518-4
Les Grandes Découvertes : LES TELECOMMUNICATIONS, Romain Pages Editions