Jacques Briard, l’archéologue de la Bretagne

Briard, Jacques
Sans vidéo
Jacques Briard

Jacques Briard naît à Saint-Malo en 1933 et tout jeune s'intéresse aux sciences naturelles. Son objectif ? Devenir professeur. En 1950, il s'inscrit à la Faculté des Sciences de Rennes. Sur les bancs de l'Université, il côtoie des hommes qui vont marquer sa vie : Jean L'Helgouach et Yves Coppens avec qui il va suivre des enseignements de préhistoire et d'archéologie donnés par Pierre-Roland Giot.

Durant les vacances d'été, tous ensemble, ils participent à des fouilles. Quatre ans plus tard, il décroche sa licence de sciences. Pour vivre il devient Maître d'Internat à Fougères puis à Rennes.

La passion pour l’archéologie ne va plus le quitter. En 1955 il entre au CNRS dans le laboratoire dirigé par Pierre-Roland Giot. Sa thèse sur « les dépôts bretons et l'âge du bronze atlantique » lui donne une notoriété nationale et internationale. Les nombreux chantiers de fouilles auxquels il a participé et qu’il a dirigés, en Bretagne et à l’extérieur, ont fait de lui un des grands spécialistes de l’âge du bronze en Europe, connu pour ses nombreuses publications scientifiques mais également pour son œuvre de vulgarisation. Très attaché à la culture bretonne, il a notamment collaboré aux publications d’Ar Falz/Skol Vreizh (la Faux/École bretonne).

On lui doit en particulier la découverte de la tombe princière du tumulus de Kernonen (Plouvorn, Finistère) d'une richesse exceptionnelle.

Dés sa création, en 1982, jusqu'à sa mort en 2002 Jacques Briard fut le Président-Fondateur de la section Préhistoire et Archéologie de l'Institut Culturel de Bretagne. Il est l'un des créateurs de la collection Patrimoine Archéologie de Bretagne.

La promenade Jacques Briard est située quartier Beauregard.


Voir une carte plus grande

Mots-clés "Scientifiques dans la ville de Rennes"