Pourquoi les oiseaux migrent-ils en hiver ?

Questions de sciences
Les saisons
Hiver

Tous les oiseaux n'effectuent pas de grandes migrations et chez l'étourneau ou le rouge gorge, tous les individus ne s'envolent pas à l'approche de l'hiver ! Mais pour les oiseaux qui migrent, le moment du départ sonne lorsque leur habitat n'est plus assez riche en nourriture et que le climat devient trop rigoureux. Ils s'envolent en groupe même pour ceux qui vivent seuls le reste du temps, et ce, une fois qu'ils ont accumulées suffisamment de réserves. Ce voyage n'est pas définitif : la migration comprend un vol retour dès l'arrivée des jours meilleurs mais pas toujours par le même chemin.

Les oies sauvages parcourent ainsi chaque année près de 3000 kilomètres à l'aller comme au retour. Elles se déplacent du nord de l'Europe (Suède) vers la Belgique pour rejoindre la pointe sud de l'Espagne. Elles effectuent plusieurs vols de 600 kilomètres en 10 heures sans même poser les pattes sur la terre ferme. La première migration se fait entre octobre et décembre, après l'élevage des jeunes oiseaux. La seconde, lorsque les oies remontent vers le nord, peut débuter dès la fin janvier et se fait avant la nidification. Les oies en vol forment de grand V dans le ciel. Un peu comme les cyclistes sur le Tour de France, la première oie (le coureur en tête du peloton) brasse l'air et crée des turbulences : celles qui suivent bénéficient d'appels d'air et ont moins d'efforts à fournir pour battre des ailes. Bien entendu, les oies se relayent au cours du vol : pas question que l'une d'elles se sacrifie pour les autres. C'est un travail d'équipe !

Le saviez-vous ?
La Bretagne offre de nombreux sites où les oiseaux hivernent ou reprennent des forces et se nourrissent (zone de gagnage) : côtes, estuaires, baies du Mont Saint Michel, de Saint Brieuc, marais, île d'Ouessant dans le Finistère. Dans les Côtes d'Armor, la réserve des Sept Iles vous permettra d'observer des macareux moines, des pingouins, des fous de Bassan. Dans le fond du Golfe du Morbihan, vous pourrez voir des oies, canards, petits échassiers dans la réserve naturelle des marais de Séné.

 Cécile Gallet
© Espace des sciences