Les Mardis de l'Espace des sciences, le monde d’hier à aujourd’hui

Faire un retour sur des conférences passées permet de se remémorer ce que disait un anthropologue en 2010 sur une forme de « globalisation » de nos villes, permet aussi de réécouter un géographe parler de nos paysages en 2016 et enfin en 2018 d’imaginer avec un biologiste comment faire évoluer nos zones urbaines tout en protégeant la biodiversité. Une manière de nourrir notre réflexion à propos de ce « monde d’après » qu’il nous faudra imaginer suite à cet insolite printemps 2020.

Fotolia

L’anthropologie d’aujourd’hui

Avec Marc Augé
Anthropologue et écrivain

En 2010 nous recevions Marc Augé pour découvrir comment il analysait en tant qu’ethnologue et anthropologue la complexité de notre monde. La globalisation, la relation aux autres, l’urbanisation, ces lieux devenant ce qu’il a appelé des non-lieux… Il évoquait  aussi nos peurs, écologiques, sociales, économiques… Avec ce recul de 10 ans on peut se poser la question, qu’est-ce qui est encore d’actualité aujourd’hui ? qu’est-ce qui a changé ?

A (re)découvrir dans la collection des Mardis de l’Espace des sciences
Mardi de l’Espace des sciences du 9 novembre 2010

Les paysages changent naturellement… et alors ?

Avec Marc Antrop
Géographe, professeur à l’Université de Gand.

Question un peu provocatrice proposée par le géographe Belge Marc Antrop.  Du changement, il en est donc question là aussi dans cette conférence mettant en avant cette notion de paysage, difficile à définir, pas assez étudiée, et qui pourtant par sa diversité marquait les identités régionales au niveau de l’Europe. Peut-on là aussi parler de « globalisation » des paysages ?

A (re)découvrir dans la collection des Mardis de l’Espace des sciences
Mardi de l’Espace des sciences du 18 octobre 2016

Urbanisme et biodiversité

Avec Philippe Clergeau
Professeur au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris

Contrairement à cette phrase, il faut mettre les villes à la campagne, la question que l’on peut se poser est celle-ci : faut-il ramener la campagne dans les villes ? Et d’une certaine manière la réponse est oui, il est indispensable de redonner de l’espace à la nature pour sauvegarder la biodiversité. En 2018 Philippe Clergeau fut le pionnier d’une réflexion sur l’installation d’une biodiversité dans la ville. Il est depuis passé de ses recherches et publications à la réalisation en travaillant avec des architectes et des urbanistes.  

A (re)découvrir dans la collection des Mardis de l’Espace des sciences
Mardi de l’Espace des sciences du 4 décembre 2018

Ajouter un commentaire