Sexe, genre et inégalités d'accès aux soins médicaux

[ LSF ] - [ Patricia Lemarchand ] Sexe, genre et inégalités d'accès aux soins médicaux

Santé, les femmes et les hommes sont-ils toujours logés à la même enseigne ?

Rennes
Mardis de l'Espace des sciences
Date(s) - Horaire(s)
Mardi 16 avril 2019 20:30
Lieu

Salle Hubert Curien
Les Champs Libres
Rennes

Tarif(s)

Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Réservation

Nouveau !
Réservation possible
Uniquement pour les abonnés de l'Espace des sciences, dans la limite des places disponibles

Conférencier(s)

Patricia Lemarchand

Professeur à la faculté de médecine de Nantes

En partenariat avec l’EHESP (École des Hautes Etudes en Santé Publique) et la CRSA Bretagne (Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie)

Ajouter un commentaire

Conference sexe/genre

J ai regardé cette conference.
L Espace des Sciences est un lieu de partage de la connaissance scientifique.
Une grande partie, si ce n'est l'intégralité de l'argumentaire visant à AFFIRMER qu'il est IMPOSSIBLE de determiner ce qui revient de la biologie et ce qui revient du societal, est basée sur une demonstration tout à fait grossierement eronnée.
Il ne s agit pas de savoir si on est d accord avec telle ou telle hypthese. Il s agit en l espèce d un raisonnement purement faux.
Les hommes sont plus grands que les femmes, en moyenne. Mais il y a un overlap relativement important. Ce qui fait qu au plan individuel il est impossible de predire le sexe à partir de la taille. D accord.
Elle en conclue (verifiez sur la conference), que ce n est pas un critere de difference entre les femmes et les hommes.
Tout est basé sur ce raisonnement.
Hors, ce raisonnement est faux. Ce n est pas une opinion.
Appliquer le meme raisonnement à d autres sujets suffit si cela etait necessaire de demontrer sa fausseté.
Selon son raisonnement, comme tous les fumeurs ne developpent pas de cancer pulmonaiews et que des non-fumeurs presentent des cancers, il n y a pas de lien biologique entre tabac et cancer.
Son exemple sur la masse musculaire et l osteoporose est faux.
Pour expliquer la masse musculaire superieure des hommes, elle donne comme argument la valorisation par la societe de la force physique chez les hommes. Pourquoi pas.
Mais dans les couches populaires, dans l aire preindustrielle, les femmes etaient aux champs.
Pareil pour l osteoporose. Aujourd hui les hommes n ont pas une difference d activité physique suffisante pour expliquer un tel desequilibre dans l incidence des fractures du col du femur.

Le probleme avec la science politique, est qu on veut faire rentrer notre vision du monde fans une realité scientifique. Au lieu de modifier sa vision du monde, on tord la realité scientifique.
Au 20eme siecle et au moyenage on a deja fait cela.
La science sovietique est un bel exemple, ainsi que la sciemce anthropologique allemande, comme dans le film "la 25 eme heure".
Enfin elle utilise pour appuyer sa theorie, un biais scientifique bien connu sur les faisses correlations, qui ont etr traités dans la conf sur la zezetique. Mais les biais dont elle parle n ont rien à voir avec le type de biais qu elle pretend mettre en evidence.
Merci de publier cette reponse car la contradiction est necessaire en sciences