Pourquoi je bâille ?

Parce que tu es fatigué !

Tu ne bâilles pas pour apporter plus d'air à ton cerveau, comme on le croyait autrefois. Tu bâillais déjà dans le ventre de ta maman, avant ta naissance. Et tu n'avais pas besoin d'air ! Tu bâilles parce que tu es fatigué. En bâillant, les muscles de ta gorge et de ton dos se détendent. Cela te fait du bien, tu te sens mieux. Tu peux ensuite te concentrer de nouveau sur ton travail ! Tu bâilles aussi quand tu as faim. Presque tous les animaux qui ont un squelette bâillent, par exemple les cachalots ou les souris. Mais on n'a jamais vu de girafe bâiller !

Je te fais bâiller ?

Sans le vouloir, tu peux imiter un bâilleur. Seul l'homme et quelques singes, comme le chimpanzé, sont imitateurs de bâillements. C'est une forme de dialogue : si tu bâilles, je bâille aussi. Voilà une manière de se parler, sans dire un mot !

Texte : Dominique Galiana, Nicolas Guillas. Dessins : William Augel.

Ajouter un commentaire

Vous autorisez l'Espace des sciences à conserver les données transmises avec votre commentaire. Vos données personnelles