Le télescope spatial Hubble fête ses 30 ans dans l'Espace

©NASA ESA

En 30 années, le télescope spatial Hubble a révolutionné notre vision du Cosmos

Ce télescope est le fruit d'une longue collaboration de travail entre l'Agence Spatiale Américaine NASA  et l'Agence Spatiale Européenne ESA.

On a donné à ce télescope le nom de l'astronome américain Edwin Powell Hubble qui a apporté des éléments essentiels à la compréhension de notre Univers notamment en démontrant qu'il était en expansion ce qui va engendrer la théorie du Big Bang en 1930.

Le télescope spatial Hubble a permis d'effectuer des observations non perturbées par l'atmosphère terrestre et les contraintes saisonnières et climatiques.

Il peut effectuer des observations avec une très haute résolution dans le visible,  mais également en infrarouge, en ultraviolet.

Quelques détails techniques :

Le télescope de plus de 11 tonnes est long de 13,3 m et a un diamètre de 4,3 m. Celui de son miroir primaire est de 2,40 m. Hubble possède cinq instruments embarqués : 2 chambres photographiques, 2 spectrographes et d'1 photomètre.

Le lancement :

Le télescope Hubble a été lancé le 24 avril 1990 par la navette spatiale Discovery.

Le 25 avril, il était placé sur son orbite terrestre, à 600km d'altitude.

À partir de ce moment, il va effectuer inlassablement un tour complet de notre planète toutes les 100 minutes.

Mais à la mi-juin, lorsque sont prises les premières photographies, la stupeur est immense : les images  sont floues ! La déception est énorme. Il faut définir l'origine de ce grave problème optique : c'est une erreur de conception du miroir primaire.

Réparation

Des missions de navettes spatiales avaient été programmées pour réaliser les opérations de maintenance du télescope Hubble. La première mission en 1993, va permettre de réparer ce défaut optique et de rendre au télescope sa pleine vue.
En effet, le 2 décembre 1993, la navette spatiale Endeavour est lancée et l'équipage de cette mission complexe a pour objectif d'installer un dispositif correcteur sur le télescope. Ils en profitent pour remplacer également certains instruments.

Cette mission est un réel succès et Hubble retrouve enfin une vue correcte.

À partir de ce moment là, l'Univers va se révéler à travers ses magnifiques images.

D'autres missions de maintenance suivront en 1997, 1999, 2002 avec la dernière en 2009. Ces missions ont permis de remplacer ou de réparer les instruments scientifiques obsolètes et ainsi, de moderniser régulièrement son système qui fonctionne toujours aujourd'hui.

La révolution apportée par Hubble

il nous a envoyé plus de 1 million de clichés.

Les découvertes réalisées grâce à ce télescope sont multiples et extraordinaires. Il nous a offert des avancées prodigieuses dans la compréhension de l'Univers.

Son but premier était d'arpenter l'Univers pour que l'on puisse estimer plus exactement son âge. De ce fait, il a grandement affiné la constance de Edwin Hubble sur la vitesse d'expansion de l'Univers.

À partir des observations du télescope Hubble (et des télescopes terrestres), on a pu découvrir en 1998 que la vitesse de l'expansion de l'Univers allait en s'accélérant alors qu'on la croyait constante.

Hubble nous a offert une spectaculaire vision du ciel profond avec des multitudes de galaxies éloignées.

Grâce à lui nous avons pu observer des morts d'étoiles, des nurseries où naissent d'autres étoiles, aller au cœur de magnifiques nébuleuses ou galaxies, admirer des détails extraordinaires sur des planètes de notre Système Solaire, découvrir l'existence de gigantesques trous noirs au cœur des galaxies …  ces données enrichissant à chaque fois notre connaissance.

Mais, les années passent et ce fantastique outil commence à sérieusement vieillir.

Depuis la dernière mission de maintenance de 2009, Hubble ne reçoit plus aucune assistance technique.

Son successeur est connu depuis plusieurs années, il s'agit du télescope James Webb qui sera 100 fois plus puissant. Il devrait remplacer Hubble en 2021.

Quelques exemples des merveilles de l'Univers photographiées par Hubble

 

Ajouter un commentaire

Vous autorisez l'Espace des sciences à conserver les données transmises avec votre commentaire. Vos données personnelles