Pleins feux sur les technologies spatiales

© Pierrick Bertôt

Le 26 novembre dernier, l'Agence spatiale européenne (ESA) a confirmé son soutien à de grands projets spatiaux à long terme, visant à assurer le renouvellement et l'approfondissement de compétences technologiques françaises et européennes qui sont aux tous premiers rangs mondiaux.
Les scientifiques bretons ne construisent pas de satellites en tant que tels. Leurs savoir-faire se concentrent plutôt à terre, dans le domaine de la réception et du traitement des données de ces engins, ou encore dans l’étude des phénomènes de propagation dans l’atmosphère. Un regroupement de ces compétences est en train de s’opérer au niveau régional et la Bretagne vient d’adhérer au réseau Nereus des régions européennes utilisatrices des technologies spatiales.
Prendre du recul est nécessaire, surtout quand il s’agit de réaliser des observations utiles à la compréhension de l'Univers et la lutte contre les pollutions.                

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef