La chasse au gaspillage est ouverte !

© Céline Duguey

Le 21 octobre dernier, à l’occasion de l’ouverture du Salon international de l’agroalimentaire (Sial), à Paris, le ministre chargé de l’agroalimentaire a annoncé vouloir “réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici à 2025” en France. Sachant qu’il représente entre 20 et 30 kg de nourriture jetée par an et par habitant. Une problématique déjà dans le collimateur de l’Europe qui souhaite en faire le thème de l’année 2014. Et qui montre combien la question des déchets est liée à nos comportements de “consommateurs - jeteurs”. En attendant que l’écoconception entre dans nos mœurs, les déchets sont sources d’innovations - vous découvrirez les coulisses d’un centre de tri nouvelle génération - et occupent les chercheurs. À Rennes, ceux d’Irstea(1) travaillent notamment à l’optimisation de la méthanisation et du compostage, ou sur la réduction des odeurs.

(1) Irstea : Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture.

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef