Dissipons le brouillard

© Céline Duguey

Derrière cet anglicisme nuageux - comment le traduire ? - se cache un nouveau monde..., qui n’est plus la chasse gardée des ingénieurs en informatique. Devenu une offre commerciale que l’on croise de plus en plus souvent depuis 2012, le cloud computing est désormais accessible à tout le monde. Pour stocker des données, faire des calculs ou des mises à jour..., on ne pourrait plus s’en passer !
Cette nouvelle manière “délocalisée” de travailler sur des données “virtuelles” est en train de transformer l’organisation des entreprises. Et pose aussi beaucoup de questions concernant la circulation des données et leur sécurité, sur lesquelles les chercheurs travaillent activement. Mais les premiers utilisateurs sont déjà mordus. Voici quelques éclaircissements bretons sur ce qui serait même en train de devenir un nouveau paradigme de la recherche...

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef