Le lait sous les projecteurs

© Céline Duguey

Cette année, en vue de la fin des quotas, le prix du lait va être l’objet de bien des négociations.

Lors du Salon de l’agriculture à Paris, à la fin du mois dernier, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) tablait sur un prix moyen de 380 euros la tonne contre les 343 actuels. Cela suffira-t-il à redynamiser la filière laitière française ?

Première région productrice française, la Bretagne est concernée au premier chef. D’autant qu’elle n’héberge pas que des producteurs.

Différents acteurs de la filière sont présentés dans ce dossier : des fermes expérimentales, des laboratoires de recherche, mais aussi des entreprises, tous attentifs aux besoins des éleveurs, aux attentes des industries transformatrices, aux goûts des consommateurs. Car le lait est bien une source d’innovations !

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef