La reproduction est encore une source de mystères...

© Céline Duguey

Il fut un temps où la procréation était un vrai mystère... Où le rôle des spermatozoïdes, joliment baptisés animalcules, était inconnu...

Où l’implication de l’homme ou de la femme faisait débat... Le voile commença à être levé en 1870 grâce aux observations d’un embryologiste allemand parti en vacances en Corse : Oscar Hertwig fut le premier à admirer la fusion de spermatozoïdes et d’ovules d’oursins. Les connaissances n’ont ensuite cessé de progresser.

Mais aujourd’hui, les scientifiques notent une fragmentation des recherches sur la reproduction et une baisse notable des appels d’offres et des financements sur ce thème, alors que les problèmes de fécondité sont préoccupants et loin d’être toujours expliqués. Ce dossier montre les compétences riches et complémentaires des chercheurs rennais en reproduction humaine.

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef