Pas facile de se décoller du pétrole !

© Céline Duguey

Il faut se désengluer de ce liquide visqueux et noir, c’est une certitude. Les idées et les innovations ne manquent pas : exploitation des microalgues et même de leurs résidus, développement de la méthanisation et de la cogénération... Mais pas sous n’importe quelles conditions. Pour croître, les microalgues ont besoin d’eau, mais aussi d’espace, deux éléments de plus en plus rares et précieux sur notre planète... Côté méthanisation, les travaux actuels s’orientent vers la création d’unités capables d’accepter des intrants variés : agricoles, industriels... Mais les méthaniseurs ne doivent pas non plus générer une course aux déchets, ni priver les sols de matière organique. Enfin, comme le souligne Paul Trehen, professeur émérite de l’Université de Rennes 1 et membre de notre comité de lecture : « Le concept de développement durable ne peut s’accommoder d’une rentabilité copiée sur le modèle pétrolier actuel. » Les chercheurs du grand Ouest y travaillent.

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef