La diffusion de la culture scientifique, une priorité régionale et nationale

Nathalie Blanc

La première “Stratégie nationale de culture scientifique, technique et industrielle” a été remise en mars dernier à Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, et Thierry Mandon, secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Notre Région, qui a activement participé à son élaboration, a fait sienne cette priorité depuis plusieurs années jusqu’à initier le Pôle Bretagne culture scientifique qui fédère les principaux acteurs de la culture scientifique technique et industrielle (1). Cette initiative pionnière nous encourage à toujours mieux nous coordonner pour que la culture scientifique essaime sur tout le territoire breton et au-delà. L’enjeu est de remettre la science au cœur de notre culture commune. Enjeu démocratique, social et éducatif, crucial pour les jeunes, leur avenir et celui de la planète.

 

(1) Le pôle se compose de six structures labellisées : Océanopolis, la Cité des télécoms, l’Espace des sciences/Maison de la mer, le Planétarium de Bretagne, les Petits débrouillards et l’Espace des sciences et bénéficie du soutien des services de l’État (DRRT, Académie de Rennes, Drac), de l’Université Bretagne Loire et de collectivités territoriales.

Bernard Pouliquen
Vice-président de la Région Bretagne, chargé de l’enseignement supérieur, la recherche et la transition numérique, membre du Conseil national de la CSTI

Ajouter un commentaire