Une année sous un nouveau jour

Françoise Destève

Ce dossier fait écho à l’exposition Nuit qui sera présentée à l’Espace des sciences du 30 janvier au 2 septembre. L’occasion de rappeler qu’outre les chauves-souris, de nombreuses autres composantes de la biodiversité (insectes, micromammifères, plantes...) sont également affectées par la pollution lumineuse. Ces aspects ont été étudiés dès les années 70 au laboratoire d’éthologie(1) à la Station biologique de Paimpont. Mais la vie des paysages nocturnes reste mal connue, contrairement à la diurne, en raison du faible nombre de données scientifiques.
Je souhaitais aussi vous dire que les prochains numéros vous seront présentés par Nicolas Guillas, car après avoir bouclé 179 numéros sur 358 (la moitié !), je pars accomplir une mission de deux ans dans le secteur de la santé.
Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2018 !

Nathalie Blanc
Rédactrice en chef

Ajouter un commentaire