Qu'est-ce qu'un tsunami ?

Questions de sciences
La nature
Généralités

Le mot tsunami est d'origine japonaise : il signifie raz-de-marée ou vague. C'est la phase finale d'un processus enclenché par une perturbation brutale de l'écorce terrestre. On peut le décrire en trois phases successives.
Le déclenchement, tout d'abord, se fait lors d'un tremblement de terre, d'un glissement de terrain ou d'une éruption volcanique. Le tremblement de terre au large de Sumatra a affecté le fond de l'océan. L'une des plaques tectoniques a brutalement glissé et s'est enfoncée probablement de plusieurs mètres. Comme l'eau n'est pas compressible, ces déplacements verticaux entraînent des mouvements de l'eau jusqu'en surface.
La seconde étape est la propagation de ces mouvements en cercles concentriques sous la forme d'ondes à la surface de l'océan à la manière des vaguelettes autour d'une pierre jetée dans une mare. Dans ce cas, c'est une vague géante qui parcourt des milliers de kilomètres à plus de 700 km/h.
La dernière étape est le déferlement de la vague et l'inondation des côtes. Le "tsunami" désigne cette vague énorme qui déferle sur la côte. Il a des effets dévastateurs sur les côtes mais aussi les hauts fonds en pleine mer. L'arrivée sur le littoral de ces vagues, hautes de 20 à 30 mètres, peut être espacée de quinze minutes à une heure et la distance entre deux vagues peut atteindre 200 kilomètres.
Les vagues atteignant normalement nos côtes font quelques centimètres à un mètre de haut. Elles sont distantes de 100 à 150 mètres et se succèdent à peu près toutes les 10 secondes.

Le saviez-vous ?
Les pays touchés fin 2004 en Asie du sud n'ont pas de moyens d'alerte parce que la région de l'océan Indien a été jusqu'à présent peu touchée par les tsunamis. Ces côtes, parfois très basses et déjà menacées par l'élévation du niveau des mers comme aux Iles Maldives ou au Bangladesh, sont très peuplées.