Pour écouter, touchez l’écran

250
janvier 2008
© Nicolas Guillas
Plus de pochettes à manipuler ! La médiathèque de Goven (35) a adopté "Sonolis" pour l'écoute de ses 1 200 CD.

qui rivalise avec l’ipod touch d’apple ? les juke-boxes tactiles de kersonic, la pme bretonne qui réveille les médiathèques.

D e retour de Californie, c’est un pionnier du MP3, le standard mondial de codage du son, qui s’est installé à Baden (Morbihan). Après un détour par la Silicon Valley (lire encadré), Hervé-François Le Dévéhat a lancé la société Kersonic en 2002. « Mon objectif est de développer des systèmes multimédias en réseau, notamment autour du son, pour des équipements professionnels et grand public. Je me base sur des logiciels libres, en particulier Linux. » Son premier client a été Radio France, pour qui il a inventé une boîte baptisée “Netstation”. Elle permet d’accéder, depuis l’intranet de Radio France et via un écran tactile, à toutes les radios du groupe, en direct, et à des archives radio. Un service impossible jusqu’alors.

À l’intérieur de cette boîte, la technologie est similaire à celle des organiseurs électroniques et des lecteurs MP3. Elle comprend une interface réseau, un navigateur tactile, un lecteur audio et des logiciels libres. Le produit est original, mais la façon dont il est né aussi ! Hervé-François Le Dévéhat fait en effet travailler des ingénieurs aux quatre coins du monde. De 2002 à 2004, il travaillait depuis la Californie pour des clients français et allemands. « Quatre consultants, en électronique et informatique, travaillaient sur place, trois étaient à Hong Kong, pour la partie logicielle. C’était un peu compliqué, car c’est une électronique complexe et le Linux embarqué était nouveau à l’époque. Travailler sur trois fuseaux horaires, cela faisait des journées à rallonge, mais c’était excitant. »

Hervé-François Le Dévéhat a cherché d’autres applications à ce produit, baptisé “Sonolis”. Son idée croise celle de la médiathèque de Baden. En 2005, il y installe six postes, qui permettent d’écouter l’intégralité des fonds sonores.

Sans manipuler les CD

« Contrairement à l’écoute d’extraits sonores à partir du code-barres d’un CD, dans des supermarchés, avec Sonolis, on n’a pas besoin de manipuler les pochettes ! On navigue sur l’écran tactile. Les bibliothécaires peuvent ainsi proposer leurs coups de cœur, ou une sélection jeunesse, par exemple. » D’autres médiathèques ont adopté ce système, dont celle de Mérignac (33) : depuis juillet dernier, une vingtaine de postes offrent l’accès à l’intégralité de 20000 CD.

« J’ai contacté des étudiants en master technologie à l’Université de Bretagne sud pour développer l’interface, à destination des non-voyants. » L’innovateur travaille aussi sur un projet, baptisé “Vidéolis” - les mêmes technologies que Sonolis, appliquées à la vidéo. Il fait également partie du projet “Semimages”, du pôle “Images et Réseaux”, pour l’analyse automatique de la bande-son de flux vidéo.

De la Silicon Valleyau golfe du Morbihan

En 1996, ingénieur chez Telos Systems, à Cleveland (Ohio, USA), Hervé-François Le Dévéhat fait partie de l’équipe Recherche et développement où naît le premier encodeur MP3. En 2000, au sein de la start-up Kerbango, dans la Silicon Valley, il conçoit avec ses collègues, venus d’Apple, le premier poste de radio branché sur Internet. Fin 2000, il rejoint, au siège d’Apple, l’équipe de recherche qui développe le baladeur iPod. En 2002, tandis que la situation est morose dans la Silicon Valley, il monte Kersonic, depuis la Californie.

Tabs

Nicolas Guillas

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER