Sécurité en mer : une bouée avec des poignées

251
février 2008
© Océanplus

La bouée Silzig a été homologuée et l’entreprise qui l’a conçue primée.

La sécurité en mer est toujours au cœur des préoccupations et parfois des innovations. C’est le cas avec la bouée Silzig inventée par un officier de l’École navale de Brest, Alain Daoulas, et mise au point par Océanplus. L’entreprise d’insertion finistérienne a décroché le prix national de l’entreprise innovante des Jeunes chambres économiques, en novembre dernier, avec cette bouée.

« L’innovation, c’est le fait qu’elle se referme sous les aisselles du naufragé, comme pour un hélitreuillage », explique Georges Priol, directeur d’Océanplus. « Cela permet de remonter la personne à bord. Ce qui est beaucoup plus difficile avec les bouées traditionnelles (couronne ou fer à cheval). »

Avec le feu vert du secrétariat d’État à la mer, la Silzig devient la 3e bouée homologuée en France. Commercialisée depuis septembre dernier, elle équipe déjà diverses embarcations dont Groupama3, le trimaran de Franck Cammas.

Grâce à ce projet, l’entreprise d’insertion a déjà embauché deux personnes. Et Océanplus planche déjà sur un nouveau projet de sécurité en mer... encore confidentiel.

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ