Un robot dans les entrepôts

255
juin 2008
Le robot RobM@rket serait capable d’œuvrer seul dans un entrepôt pour préparer une commande. Il pourrait se déplacer, identifier les objets, s’en saisir délicatement et les mettre en carton.
© ANNE BARROIL/FOTOLIA.COM

Un fabricant de chariots sans conducteur et des chercheurs élaborent un robot pour le e-commerce.

Imaginez un robot capable de décoder une commande, de se déplacer au milieu d’un entrepôt, de localiser les objets à préparer, de s’en saisir quelles que soient leur taille, leur forme, leur texture et de les déposer dans un carton. Ce robot s’appelle RobM@rket. Il sera présenté le 24 juin prochain au palais des Arts de Vannes, lors de la journée dédiée aux “nouvelles technologies au service de la grande distribution” organisée par la Meito(1).
Il a été imaginé par BA Systèmes, une entreprise de Mordelles (35), pour automatiser les préparations de commandes dans le secteur du e-commerce. C’est une collaboration avec le CEA(2), l’Inria(3) et l’université de Caen qui doit lui donner vie. Ce projet, lancé il y a trois mois, est financé à 60% par l’ANR(4). Le prototype est attendu pour la fin 2009.

Mettre en carton

« RobM@rket mettra en carton des articles commandés sur un catalogue en ligne comptant plus de mille références », annonce Guy Caverot, coordinateur du projet et responsable Innovation et diversification chez BA Systèmes.
Ce robot répond à un contexte économique particulier. En 10 ans, en France, l’offre de produits de consommation est passée de 900 000 à 1 700 000 références, tandis que la durée de vie commerciale des produits décroît. Leader en production de chariots sans conducteur utilisés pour manipuler et transporter des charges lourdes, l’entreprise souhaite aujourd’hui s’ouvrir vers ces nouveaux marchés du e-commerce grâce au RobM@rket.

Une main de velours dans un gant de fer

Le robot sera constitué d’une base mobile autonome et d’un bras robotique industriel. « C’est la première intégration d’un robot articulé à commande hybride force et vision sur un robot mobile », souligne Guy Caverot.
À partir d’un fichier de commandes, RobM@rket pourra ainsi aller chercher dans un entrepôt les objets sélectionnés en vue de leur expédition ou de leur assemblage. Le robot sera doté en bout de bras d’une pince électrique et d’un système d’aspiration pour se saisir des objets.
Autres aspects innovants : il sera capable de repérer en 3D et de manipuler des objets ordonnés ou en vrac, grâce à ses capteurs optiques (caméras embarquées). Il disposera d’aptitudes de préhension précises et délicates grâce à des capteurs placés sur sa pince. Ces derniers lui permettront d’analyser la capacité de l’objet à résister à sa force et donc d’adapter sa préhension à chaque objet. D’autre part, le robot évoluant dans un environnement partagé avec l’homme sera doté d’une fonction... anticollision.

Tabs

Julie DANET

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ