Des algues bretonnes en mauvaise forme

258
octobre 2008
© DR

Les laminaires bretonnes sont-elles en danger ?

Des relevés d’observation effectués cet été par la station biologique de Concarneau ont révélé de nombreux cas de nécroses sur ces algues. Les récits de plongeurs amateurs ont confirmé le phénomène. Sur certains sites, tels que la pointe du Van, dans le Finistère, l’intégralité des populations adultes est touchée.

« Pour l’instant, l’archipel des Glénan et la mer d’Iroise semblent les zones les plus concernées, détaille Sandrine Derrien, chargée de recherche à Concarneau. Roscoff n’a rien remarqué d’anormal. Nous faisons actuellement des prélèvements. Ils serviront à déterminer si la cause est bactériologique. »

Espèce emblématique du littoral, la Laminaria hyperborea vit entre la surface et 20, voire 30 mètres de profondeur. Depuis quelques années, sa présence se raréfie dans le golfe du Morbihan et en baie d’Ille-et-Vilaine. « Leur disparition aurait d’importantes conséquences sur la biodiversité, ajoute Sandrine Derrien. Ces laminaires constituent un habitat pour beaucoup d’espèces. D’autres algues, des juvéniles de poissons, des crustacés, des mollusques, entre autres. » Les résultats des tests sont attendus d’ici le mois prochain.

Renseignements

Sandrine Derrien
derrien@mnhn.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ