À distance dans le même bateau

260
décembre 2008
© DCNS

Pour construire un sous-marin, des ingénieurs collaborent à distance grâce à la réalité virtuelle.

Une ergonome lorientaise et un concepteur naval cherbourgeois veulent construire, ensemble, un sous-marin. Qui se déplace ? Aucun des deux, répond DCNS(1).

Grâce au travail virtuel collaboratif, des équipes séparées géographiquement peuvent agir en temps réel sur une même maquette. L’expérience, une première en France au niveau industriel, a été menée en octobre pour la conception d’une cabine de travail dans un futur sous-marin. Chaque équipe se promène sous forme d’un avatar, un personnage virtuel, dans la maquette 3D affichée sur l’écran d’une salle de réalité virtuelle. Et ces personnages interagissent.

« Le concepteur peut poser des meubles, déplacer un poste de travail, détaille Yves Le Thérisien, chargé de la réalité virtuelle chez DCNS. À 400 km de là, l’autre équipe voit tout et peut réagir en direct : mesurer si l’espace entre la table fraîchement amenée et le mur permet le passage d’un marin, par exemple. »

Toutes ces manipulations passent par des logiciels développés dans le cadre du projet d’activité collaborative Partage, porté par le pôle de compétitivité breton Images et Réseaux. Parmi les partenaires, l’entreprise Clarté, de Laval, gère l’incrustation des avatars. Les Rennais d’Artefacto, quant à eux, ont fourni l’infographie pour les maquettes. « Cette expérimentation reste du domaine de la recherche et développement, précise Yves Le Thérisien, avant d’ajouter qu’elle ouvre des perspectives quant au travail avec des sites situés à l’étranger. »

Tabs

Renseignements

Yves Le Thérisien
Tél. 02 29 05 26 03
yves.le-therisien@dcnsgroup.com

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ