Les régions planchent sur le climat

66 régions du monde se sont donné rendez-vous à St-Malo pour échanger sur le réchauffement climatique.

260
décembre 2008

«Ce ne sont plus les générations futures qui sont concernées par la crise climatique, c’est dans 50, 60 ans. » Jean Jouzel, Prix Nobel et vice-président du Giec(1), a lancé un avertissement, lors du sommet mondial des régions à Saint-Malo, les 29 et 30 octobre derniers. « Il va falloir faire des choix », a poursuivi l’écologiste Nicolas Hulot, déclarant qu’« il n’y a pas de possibilité de continuer comme avant, en faisant quelques ajustements à la marge. »

Organisé par la Région Bretagne et la Conférence des régions périphériques maritimes, le sommet voulait montrer le rôle des territoires locaux dans la lutte contre le changement climatique. « L’échelon régional ne peut rester à l’écart de cette question », a affirmé Jean-Yves Le Drian, président de la Région Bretagne, mettant en avant « la proximité de la population, les capacités d’aménager le territoire, d’encourager de nouvelles technologies plus en accord avec l’environnement », qui caractérisent l’échelle territoriale.

Gestion des zones côtières au Mexique, plan d’urbanisation au Nicaragua, ces deux jours ont ainsi permis à plus de 150 collectivités venant de 66 pays d’échanger leurs expériences pour lutter ou s’adapter au changement. En conclusion du sommet, un accord été signé entre le Pnud(2), la Région Bretagne, le département du Finistère et Brest métropole océane, pour officialiser l’installation du projet de l’Onu Climsat, à Brest. Ce centre satellitaire mondial fournira aux régions des cartes de haute précision permettant de suivre l’évolution du climat.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ