Un conteneur à la mer !

260
décembre 2008
Les chercheurs du projet Sar-Drift ont lancé (et récupéré !) un conteneur en mer d’Iroise. Le but : observer sa dérive et valider leurs prévisions.
© DR

Plus précis, le nouveau modèle européen Sar-Drift permet de retrouver les objets tombés en mer.

Chaque année dans le monde, 2 000 à 10 000 conteneurs tombent des navires.

Dans la Manche, 200 conteneurs sont ainsi perdus chaque hiver, et deviennent, lorsqu’ils ne coulent pas, un danger pour la navigation. Radeaux, billes de bois font aussi partie des 600 objets dont les autorités modélisent chaque année la dérive.

Après trois ans de recherche, les partenaires du projet franco-norvégien Sar-Drift(1) disposent aujourd’hui d’un nouvel outil de modélisation, qui définit en quelques minutes la zone à prospecter. Il intègre des données de courant, de vent, de vagues mais également les incertitudes sur ces données, sur l’heure et le point de chute de l’objet, ou même sur la différence de comportement dans l’eau entre une bille de bois et un homme !

Testé en avril en mer de Norvège et fin septembre en mer d’Iroise par les chercheurs de l’Ifremer et les services de l’action de l’État en mer, ce nouveau modèle permet de diviser par deux la zone de recherche. Les partenaires souhaitent poursuivre leurs efforts pour continuer à améliorer leurs prévisions. Autre avantage, l’outil permet de suivre les trajets des cadavres de baleines !

Tabs

Renseignements

Michel Olagnon, Ifremer
michel.olagnon@ifremer.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ