Galiléo, le GPS européen

Seuls deux satellites (lancés en 2005 et 2008) sur les trente prévus dans la constellation sont en orbite aujourd’hui ; quatre sont en cours de réalisation. 

260
décembre 2008

Galiléo, le futur service de géolocalisation européen, ne sera pas opérationnel avant 2013. Plus performant et plus fiable que le système américain GPS, le seul disponible aujourd’hui, Galiléo permettra de développer de nouveaux services destinés, par exemple, à l’aviation civile, pour lesquels l’intégrité des données est obligatoire.

En attendant le déploiement de Galiléo, l’Agence spatiale européenne a mis au point Egnos qui palie les insuffisances du GPS dans la zone européenne de l’aviation civile. Egnos est composé d’un réseau d’une quarantaine de stations terrestres, de quatre centres de contrôle et de trois satellites géostationnaires, qui, depuis 2007, garantissent l’intégrité et la précision des données de position, ainsi que la disponibilité et la continuité du signal.

Sa certification est en cours et sa mise en service formelle prévue pour avril 2009.

Tabs

Nathalie BLANC

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER