Une découverte pigmentée

263
mars 2009
Des pigments fossiles retrouvés dans des fragments d’ambre vieux de 100 millions d’années.
© V. Girard-Géosciences Rennes

Les pigments bleus fossiles ont été retrouvés dans des filaments de quelques micromètres (1/1000 de mm) d’épaisseur formés par les cyanobactéries.

Elles sont bleues et ça les rend inestimables ! Les cyanobactéries retrouvées dans de l’ambre charentais vieux de plus de 100millions d’années ont conservé leur couleur d’origine. Une découverte rare d’après Vincent Girard, paléontologue à l’Université de Rennes1. « D’habitude les pigments colorés emprisonnés dans des filaments de quelques micromètres d’épaisseur sont rapidement détruits. »

« Lorsque nous avons vu la couleur au microscope, nous avons d’abord pensé à une contamination récente de l’ambre, détaille le paléontologue. Mais les bains d’eau oxygénée et d’acide fluorhydrique administrés pour éliminer les particules parasites n’y ont rien fait. Les filaments étaient toujours bleus ! » Une sonde, mise au point par un collègue microbiologiste, a confirmé la présence de phycocyanine, le pigment bleu typique des cyanobactéries. Ce résultat intéresse déjà des chercheurs de l’Institut de physique du globe à Paris, qui cherchent à percer l’activité des microorganismes. « Pour comprendre comment ils se nourrissaient, par exemple. Cela donnerait des indices sur le paysage qui remplaçait la carrière à l’époque », poursuit Vincent Girard. Peut-être un marécage côtier, comme en témoigne la découverte de plancton marin, toujours dans l’ambre, fin 2008(1).

 

Tabs

Renseignements

Vincent Girard
Tél. 02 23 23 56 89
vincent.girard@univ-rennes1.fr

 

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ