La RFID au service des industriels

Les champs d’application de la technologie sans fil RFID sont immenses. Une association bretonne incite les industriels à s’en emparer.

264
avril 2009

«C’est un moyen d’innover, plus qu’une fin en soi. » Pour Yves Vigneron, président de l’association RFID Bretagne développement, la technologie RFID(1) est un outil précieux pour les entreprises. Lors de la journée qu’il a organisée avec la Meito(2) le 26 février dernier, plus d’une centaine de participants ont pu découvrir les possibilités industrielles offertes par cette technologie qui s’impose depuis plus d’une dizaine d’années.

La RFID, c’est « de la physique, de la réglementation et de la propriété industrielle », explique Dominique Paret, consultant expert des technologies sans contact. Côté physique, tout objet muni d’une étiquette RFID peut communiquer par ondes radio avec une base située jusqu’à quelques dizaines de mètres. Les applications peuvent être simples, la reconnaissance des objets, ou complexes, comme pour les nouveaux passeports biométriques. Le reste, ce sont les tests de conformités auxquels les tags sont soumis, les fréquences radio utilisables, qui diffèrent selon les pays... « La RFID permet des applications auxquelles il n’était pas possible de songer avant, reprend Yves Vigneron. Aux entrepreneurs bretons de faire preuve d’imagination.

Tabs

Renseignements

Yves Vigneron
Tél. 02 99 04 88 50
yves.vigneron@spie.com

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ