Automobile haut de gamme : les Lego de l’innovation

266
juin 2009
© DR

Dans l’automobile, l’innovation passe par l’harmonisation de l’électronique. Le nouveau standard Autosar a été présenté aux entreprises le 28 avril dernier.

«Température intérieure : 20°C. Régulateur de vitesse : activé. Téléphone : décrochage automatique. Musique : iPod, volume5. » Quelques ordres pianotés ou chuchotés au volant contrôleront ensuite les distances dans les manœuvres de stationnement, l’aide au freinage, la position du siège, le son du DVD des enfants... Dans l’automobile haut de gamme, le siège conducteur devient un véritable cockpit d’avion !

Pour traiter ces fonctions complexes, le véhicule possède un grand nombre de systèmes électroniques embarqués, qui communiquent entre eux. L’échange d’informations et la compatibilité entre constructeurs nécessitent une architecture commune. Ainsi est né le standard Autosar(1). Le consortium créé en 2003 regroupe aujourd’hui une centaine de membres : constructeurs automobiles, équipementiers, bureaux d’études en développement logiciels, fabricants de composants électroniques...

L’idée de ce standard est de faire abstraction du support physique et de réaliser des applications logicielles compatibles avec différentes plates-formes matérielles. « C’est un peu comme avec des Lego, illustre Sébastien Dubé, ingénieur de développement Autosar chez Geensys. On peut assez simplement déplacer les briques d’un calculateur à l’autre. Cela permet d’ajouter des composants logiciels stables et certifiés sans toucher à l’architecture de base. » Cette standardisation facilite également les mises à jour et évite un changement complet si le matériel évolue.

Déjà en place dans certains véhicules, Autosar pourrait devenir un gage de compétitivité. Des portes s’ouvrent pour de nouveaux entrants et les acteurs installés qui ne réagiraient pas risquent d’être rapidement dépassés. Pour accompagner les PME, le pôle de compétitivité IDforCar (ex-Pôle automobile haut de gamme) a développé la plate-forme Autosarlab, en partenariat avec les sociétés Geensys (développement) et Kereval (test et certification). Elle souhaite donner aux entreprises régionales une véritable expertise. « Pour les acteurs de la filière automobile, la maîtrise d’Autosar est un atout majeur, un véritable facteur de différenciation », confirme Serge Laverdure, directeur général de Sherpa Engineering et président du pôle.

Autosarlab s’adresse aussi aux entreprises de l’électronique et de l’informatique. « Chacun y trouvera son intérêt, note Frédéric Clain, chef de projet Autosarlab. Les grandes entreprises en réutilisant des fonctions multiples, les PME en profitant des bonnes pratiques et des opportunités de développement, et les écoles en formant les ingénieurs de demain aux outils innovants utilisés par les industriels. »

Tabs

Renseignements

Frédéric Clain
Tél. 0810 66 64 87
contact@autosarlab.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ