Du bitume façon mayonnaise

266
juin 2009
© Céline DUGUEY

À Goven (35), les Ponts et Chaussées étudient les propriétés d’un revêtement routier économe en énergie.

Des gouttes de bitume emprisonnées dans de l’eau. La recette, une émulsion froide façon mayonnaise, est utilisée depuis des années comme revêtement routier, « mais localement et de façon empirique, les propriétés de ce matériau restent encore méconnues », explique Chantal deLa Roche, du laboratoire central des Ponts et Chaussées(1), à Nantes. 

Le chantier de Goven, mené en partenariat avec le Conseil général d’Ille-et-Vilaine, a pour but de parer à ces lacunes. D’autant plus que sa fabrication à température ambiante est moins vorace en énergie que le bitume traditionnel, qu’il faut sécher à 160°C, par milliers de tonnes.
À Goven, « le revêtement est en place depuis juillet 2008, une bande de 250 m et 12 cm d’épaisseur sur une route à moyenne fréquentation. Nous y avons inséré des capteurs de température, de teneur en eau et même de la fibre optique qui nous renseigne sur la déformation de la chaussée. »Car le revêtement est moins rigide que les matériaux chauds usuels. Il faut donc mesurer les effets des véhicules, surtout des poids lourds. « Nous allons suivre ce chantier pendant cinq ans. L’objectif, c’est d’établir des notices d’informations sur les propriétés de ce matériau, pour que son usage se généralise.
Actuellement, certains départements l’utilisent de façon localisée, mais d’autres ne connaissent même pas son existence. » Un second chantier d’expérimentation est en place en Haute-Garonne, pour pouvoir comparer l’influence du climat sur les résultats !

Tabs

Renseignements

Chantal de La Roche
Tél. 02 40 84 59 29
chantal.de-la-roche@lcpc.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ