L’ordinateur et le puceron

271
décembre 2009
© Viatour

Des informaticiens et des biologistes rennais apprennent ensemble à gérer les données sur les insectes ravageurs.

Pucerons, coléoptères, papillons... « En quelques années, le nombre de génomes arrivant sur les bases de données a explosé, s’exclame Denis Tagu, spécialiste des pucerons au centre Inra de Rennes(1), dont ceux d’insectes d’intérêt agronomique. » Une aubaine, car pour agir sur les ravageurs, par exemple, comprendre leur fonctionnement est primordial. « Mais il faut déjà savoir gérer ces données surabondantes », ajoute le biologiste.

Face au déluge d’informations numérisées, le chercheur s’est associé à Jacques Nicolas, bio-informaticien à l’Inria(2) de Rennes. Ensemble, ils ont organisé à Rennes un atelier international “Systèmes d’informations sur les insectes ravageurs”, les 16 et 17 novembre derniers. Une première mondiale rendue possible grâce à la reconnaissance qu’ont déjà reçue les réalisations du tandem.

Dès 2005, ils ont mis en service AphidBase, une base de données publique sur le génome du puceron. « Aujourd’hui, nous voulons aller plus loin et mettre en commun tous les éléments connus sur les génomes des insectes ravageurs », explique Denis Tagu. « Le but n’est pas simplement de stocker ensemble toutes ces informations, enchaîne Jacques Nicolas, mais de les faire interagir pour en tirer des modèles moléculaires. Cela nécessite une organisation rigoureuse. » Avec son expérience, la plate-forme bio-informatique rennaise, membre du réseau Biogenouest, pourrait incarner le chef d’orchestre.

Tabs

Renseignements

Denis Tagu, Tél. 02 23 48 51 65
denis.tagu@rennes.inra.fr

Jacques Nicolas, Tél. 02 99 84 73 12
jacques.nicolas@irisa.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ