Côtes bretonnes sous surveillance

Quelle faune peuple le fond de la rade de Brest ? Et la baie de Camaret ? Du 4 au 10 mars, le navire océanographique Thalia, affrété par l’Ifremer, est parti acquérir des données précises sur la morphologie et les habitants des fonds côtiers finistériens.

À bord, les sonars et les caméras recueillent des informations ultraprécises. Grâce à elles, les scientifiques pourront en apprendre un peu plus sur l’étendue des populations de crépidules, de praires ou de coquilles qui colonisent la zone.

275
avril 2010

Et poursuivre la reconnaissance d’un banc de maërl, cette accumulation d’algues calcaires, vers l’ouest de la baie. Cette mission marque le début d’une nouvelle campagne pour le Rebent, un réseau scientifique mis en place en 2006. Après avoir réalisé un état des lieux exhaustif de la frange littorale bretonne entre la plage et 50 m de profondeur, il surveille désormais l’état des écosystèmes qui peuplent cette zone. Une démarche nécessaire car ces populations du rivage reflètent l’état de santé du littoral.

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ