Portraits

© DR
Sylvie Lortal
47 ans
Directrice de recherche à l’Inra(1)
Interviewée par Nathalie Blanc par une matinée ensoleillée, après un audit de la plate-forme de recherche en technologie laitière, qu’elle dirige.

Je suis pour la biodiversité humaine.

1

Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas été chercheur ?

Écrivain, par passion de la littérature, de la langue et du livre. Je respire l’odeur de chaque livre que je prends en main. J’ai vraiment une attirance physique pour cet objet que je trouve magnifique. Et puis se mettre à la terrasse d’un café pour écrire... comme Lampedusa, le rêve ! L’autre métier qui m’attire énormément, c’est journaliste, pour le côté transmission. J’ai hésité au début de ma carrière de chercheur. Mais je me suis dit que je pouvais commencer par la recherche avant le journalisme, car l’inverse est plus difficile !

2

Aujourd’hui, qu’avez-vous trouvé ?

Un ami m’a récemment fait découvrir l’Ennéagramme. C’est une façon d’aborder la typologie des personnalités, pour comprendre les ressorts de chacun. Cela me fait beaucoup réfléchir en ce moment. Je trouve que c’est une autre façon de grandir sur le plan humain.

3

Le hasard vous a-t-il déjà aidé ?

Je dirais tout le temps ! Mais est-ce que le hasard existe vraiment ? Est-ce que l’on n’attire pas à soi d’une certaine manière événements et personnes ? Prenons l’exemple des rencontres : elles ne sont pas dues qu’au hasard. Je pense que l’on se met inconsciemment en chemin pour réunir toutes les conditions d’accueil de celles-ci.

4

Qu’avez-vous perdu ?

J’ai subi une opération en décembre dernier et depuis, j’ai perdu un niveau d’énergie que j’avais et que je considérais comme naturel. Est-ce que cela est transitoire ? Je ne peux pas encore le dire mais je l’espère !

5

Que faudrait-il mieux ne pas trouver ?

Le moyen de typer les enfants avant la naissance. Pour les caractères génétiques qui touchent au physique, aux traits de caractère ; sauf quand cela est lié à un risque médical, bien sûr, je ne suis pas opposée à la détection de maladies graves. Mais je trouverais terrible que l’on puisse tout formater. Je suis pour la biodiversité humaine !

6

Quelle est la découverte qui changerait votre vie ?

Un carburant propre qui me permettrait de continuer à assouvir une passion familiale : la conduite de voitures puissantes ! J’adore piloter, mais je sais bien que cela n’a plus de sens aujourd’hui. Qu’il faudra y renoncer.

7

Qu’est-ce qui vous ferait douter de la rationalité ?

Les sentiments... la vie ! À part les domaines des mathématiques et de la physique, existe-il quelque chose de purement rationnel, dès l’instant où la dimension humaine entre en compte ?

Tabs

Ajouter un commentaire