Un nouvel implant pour le genou

Une start-up brestoise aide les chirurgiens à soigner l’arthrose du genou

Douleurs pour plier, mouvements limités... Le genou est l’articulation la plus touchée par l’arthrose. Lorsque la situation devient critique, le chirurgien peut intervenir et poser une prothèse totale du genou. Mais il existe une autre opération, capable de retarder voire d’annuler l’avancée de l’arthrose, si elle est effectuée à temps.

280
octobre 2010

C’est l’ostéotomie supérieure du tibia. « Il s’agit de réaligner le fémur et le genou en insérant un implant très léger en haut du tibia, explique Guillaume Dardenne, créateur de la société brestoise Ostesys, qui a mis au point un outil innovant pour faciliter le travail des chirurgiens. Cette opération reconnue reste délicate car l’ouverture est extrêmement petite. Pour améliorer la précision du geste, nous proposons un système basé sur un implant adapté à la chirurgie assistée par ordinateur. »

Contrairement aux implants classiques, l’innovation d’Ostesys est directement localisée par un système de navigation et sa position transposée sur un écran, comme un GPS repère la position d’une voiture. Le chirurgien peut fixer l’implant avec une précision au degré près. Cette technologie, mise au point au sein du laboratoire Latim(1), a fait l’objet d’un brevet, en janvier 2009.

L’entreprise, créée en mars 2009, est lauréate du dernier concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes. Le mois dernier, l’Université de Bretagne occidentale a annoncé prendre une participation dans la jeune entreprise. Une première pour l’UBO ! 

Tabs

Renseignements

Guillaume Dardenne
Tél. 02 29 00 15 87
guillaume.dardenne@ostesys.com
www.ostesys.com

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ