Comment saler sans sel ?

Les Français mangent trop de sel. Plus de 8 grammes par jour, alors même que l’OMS recommande de ne pas dépasser les 5 grammes quotidiens, et que des études scientifiques prouvent que 3 grammes suffiraient à couvrir nos besoins physiologiques.

Cette surconsommation n’est pas anodine car l’excès de sodium entraîne des problèmes d’hypertension et aggrave les risques cardiovasculaires.

281
novembre 2010

Nutrionix, une jeune PME installée depuis octobre à Rennes, a mis sur le marché une gamme de mélanges de minéraux, KSalt, qui salent, mais contiennent moins de sodium, présentée lors de la matinale de Rennes Atalante, le 30 septembre dernier. « Les ions sodium sont remplacés en majorité par des ions potassium, présents naturellement dans les fruits et légumes, explique Virginie Guillerm, ingénieur projet de la société, ils ne posent pas de problème, car nous n’en consommons justement pas assez. Et nos cocktails de minéraux permettent de conserver les bénéfices du sel, qui agit comme exhausteur de goût et comme conservateur. » Ce sel “allégé” permet aux fabricants de plats préparés de diminuer le taux de sodium dans leur préparation. Étant donné que 75% de nos apports proviennent des produits transformés, diminuer les apports à cette source sera sûrement plus efficace que bannir la salière de notre table.

Renseignements

Virginie Guillerm
Tél. 06 25 19 24 92
v.guillerm@ksalt.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ