Les médecins vont donner de la voix

Le syndicat interhospitalier de Bretagne accélère le traitement des dossiers médicaux grâce à la reconnaissance vocale.

Gagner du temps. C’est l’un des leitmotiv des personnels hospitaliers, qui doivent se montrer de plus en plus efficaces. La rédaction des comptes-rendus d’examens des patients, par exemple, consomme beaucoup de temps.

281
novembre 2010

Entre la prise de notes et la mise en forme du document final, il peut s’écouler plusieurs heures, voire plusieurs jours ! Un délai que le Syndicat interhospitalier de Bretagne (SIB), structure publique basée à Rennes, propose de réduire en intégrant la reconnaissance vocale dans son logiciel de traitement du dossier des patients Sillage. « De retour dans son bureau après avoir vu les malades, le médecin pourra dicter son compte-rendu, qui s’écrira automatiquement », explique Fanch Rouault, du SIB. Mise au point par Nuance, une société internationale spécialisée dans la reconnaissance vocale, la solution intègre déjà du vocabulaire spécialisé. « Et si un mot n’est pas reconnu, le médecin peut revenir en arrière, recommencer et enregistrer de nouveaux termes, juste avec les commandes vocales. »

C’est la première fois que cette technologie est expérimentée directement au sein d’un logiciel de traitement des données médicales. En cours d’intégration, elle devrait être opérationnelle dès le premier trimestre 2011.

Renseignements

Fanch Rouault
Tél. 02 23 46 12 03
fanch.rouault@sib.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ