Les données sont libérées !

282
décembre 2010
Disposer d’itinéraires personnalisés indiquant, par exemple, les trottoirs surbaissés peut fortement intéresser les personnes à mobilité réduite.
© AFP - Mehdi Fedouach

Rendues publiques, les données rennaises sur le transport n’attendent plus que de se transformer en nouveaux services.

C’est  une réalité depuis le  1er octobre dernier : la Ville de Rennes et Rennes Métropole, en partenariat avec Keolis Rennes(1), ont libéré toute une série de données géographiques sur la ville, la métropole, ses transports et sur 1600 organismes géolocalisés, déjà répertoriés dans le guide Vivre à Rennes. Brest s’est lancé dans une expérience similaire qui ne concerne que des données de cartographie(2) ; Paris, Nantes, Bordeaux Marseille, Montpellier y réfléchissent. « Nous sommes la première institution française à réaliser une telle ouverture, souligne Xavier Crouan, directeur de l’information et de l’innovation numérique de Rennes Métropole et de la Ville de Rennes. Ces données existaient avant, mais elles n’étaient utilisées qu’en interne, par nos services techniques. » 

Capacité créatrice des citoyens

État de fonctionnement des stations de vélos, des escalators du métro, horaires de bus, disponibilité et localisation des parkings relais, des aires de livraison..., ces informations sont maintenant toutes regroupées dans un entrepôt de données : www.data.rennes-metropole.fr. Sous forme de fichiers bruts, ou insérées dans des applications pour en disposer en temps réel, comme la disponibilité des vélos Star.

Il faut maintenant que les gens s’en emparent pour créer de nouveaux services. Les étudiants et les start-up sont visés. « C’est parce que nous croyons en la capacité créatrice des citoyens que nous avons décidé de rendre accessibles gratuitement ces données. On peut imaginer des calculs d’itinéraires qui permettent d’optimiser l’enchaînement de différents modes de transport. Ou qui ciblent des publics particuliers, comme les personnes à mobilité réduite intéressées par l’emplacement des trottoirs abaissés ou les malvoyants avec les bandes rugueuses...», explique Yves Préault, adjoint au maire. Rendez-vous le 15 février pour voir ce qui sera sorti de l’imagination collective et voter en ligne pour la meilleure application. 

Imaginer de nouveaux services
 
© DR

 

Le concours “Rennes Métropole en accès libre” vise à stimuler la création de services innovants élaborés sur tous types de supports numériques (Web, Smartphone, téléphone mobile, autres supports) à partir des données publiques. 50000E de prix à la clé. Ouvert jusqu’au 1er février 2011.

Rens. : www.data.rennes-metropole.fr/


 

 

 

 

 

Tabs

Nathalie Blanc

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER