Climat favorable à la production de lait

285
mars 2011
© Phovoir

Une étude sur la production de lait dans le grand Ouest a été présentée au Salon de l’agriculture à Paris.

Le grand Ouest collecte 50% du volume de lait produit en France. Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Comment se positionne-t-il par rapport à ses concurrents européens ?

Un début de réponse a été apporté le 21 février dernier au Salon international de l’agriculture à Paris, où le projet Laitop a été présenté pour la première fois par l’Inra(1) aux acteurs de la filière.

Mené depuis 2008, Laitop implique dix laboratoires et cinq organismes concernés par le développement territorial dans quatre régions du grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Basse-Normandie et Poitou-Charentes). Les conséquences d’une association alimentation/type de vache sur les performances techniques et économiques des élevages ont, par exemple, été étudiées. Le climat du grand Ouest étant très favorable aux cultures fourragères d’herbe ou de maïs, les éleveurs ont à leur disposition des stratégies très variées : ils peuvent tirer leur épingle du jeu en travaillant aussi bien avec des Holstein nourries principalement au maïs qu’avec des vaches de race normande nourries majoritairement à l’herbe. « Cela est loin d’être le cas dans toutes les régions, précise Jean-Louis Peyraud, de l’UMR Production du lait Inra/Agrocampus Ouest et coordinateur du projet. Nous avons des atouts dont nous n’avons pas conscience. »

Ces résultats seront communiqués en septembre prochain au Space, à Rennes, et un congrès de restitution de l’ensemble des projets PSDR(2) (dont fait partie Laitop) est programmé fin 2011.

Tabs

Renseignements

Jean-Louis Peyraud
Tél. 02 23 48 50 94
jean-louis.peyraud@rennes.inra.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ