La génétique au secours de la moule perlière

Actualité

N° 288 - Publié le 15 juillet 2011
Raphaël Baldos

Magazine

4280 résultat(s) trouvé(s)

Jürgen Geist, généticien allemand spécialiste des moules perlières, participait du 10 au 12 mai à une campagne de prélèvements en Bretagne et Normandie, organisée dans le cadre du programme européen Life +. L’objectif ? Révéler les cartes génétiques des populations pour comprendre leur évolution. « Avec une seringue, j’extrais de chaque moule un peu d’hémolymphe que je récupère dans un tube », décrit-il, tandis que des membres de l’association Bretagne Vivante lui passe un à un les bivalves pêchés dans le Loc’h, à Peumerit-Quintin. « De retour à mon laboratoire de l’université technique de Munich, j’extrairai l’ADN pour connaître le degré de diversité génétique de ces individus, et sélectionner les meilleures souches pour l’élevage. » Si tout va bien, elles pourront ensuite être réintroduites dans six rivières du Massif armoricain, où elles sont en voie d’extinction. Leur exploitation excessive jusqu’au 20e siècle pour leur perle (présente seulement chez une sur 1000 !) et la pollution agricole ont réduit à 2000 le nombre d’individus dans cette région. Chaque moule est mesurée et numérotée : cela permettra de retrouver celles qui auront été sélectionnées par Jürgen pour en récolter les larves destinées à l’élevage.

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest