Portraits

© DR
Claudine Malfilâtre
Géologue
Elle a soutenu sa thèse, financée par le Centre technique de matériaux naturels de construction le 27 janvier dernier.

«J’étudie des pierres de construction pour identifier leur provenance »

Claudine Malfilâtre est doctorante au laboratoire Géosciences de l’Université de Rennes1.

J’étudie certaines pierres de construction. En particulier des granits et des calcaires. Mes recherches sont motivées par une demande des exploitants de carrières. Ils souhaitent pouvoir repérer, avec la plus grande certitude possible, la provenance des pierres utilisées sur les chantiers. Car les pierres d’importation, qui ont le même aspect que les pierres françaises, y sont de plus en plus souvent présentes. J’ai donc prélevé des échantillons dans un grand nombre de carrières, en Bretagne, dans le Tarn ou encore en Bourgogne, pour réunir toutes les caractéristiques géologiques possibles de chacune des pierres françaises étudiées. Pour les roches granitiques, j’ai fabriqué des lames minces que j’ai observées au microscope pour recenser les proportions des divers minéraux, comme le schiste ou les feldspaths. J’ai réduit d’autres morceaux en poudre, qu’un laboratoire de Nancy a pu analyser pour quantifier les éléments géochimiques. J’ai également étudié les propriétés magnétiques de chacune de ces pierres. Et j’ai réalisé les mêmes mesures sur des échantillons de granits chinois, que m’ont fournis le Centre technique de matériaux naturels de construction (CTMNC) et les carriers. En comparant les résultats, j’ai pu extraire, pour chaque gisement français, des caractéristiques qui le distingue de son concurrent étranger. J’ai ainsi pu remettre au CTMNC des fiches d’identité détaillées, accompagnées du protocole nécessaire à l’identification, qui devait être le plus simple et le moins cher possible ! L’objectif, à présent, serait de pouvoir poursuivre ces travaux sur d’autres pierres, pour parvenir à mettre au point une véritable labellisation des pierres de construction !
 

Tabs

Propos recueillis par
Céline Duguey

Ajouter un commentaire