Ces dunes qui chantent

299
juin 2012
© NICHOLASNK

Une avalanche de sable dévale la face la plus pentue de la dune. Un mouvement quasiment inaudible, sauf pour quelques dizaines de dunes dans le monde qui “chantent”.

Le phénomène était connu depuis le 18e siècle, mais des explications n’ont été proposées que récemment. En modélisant la chute de grains de sable anormalement souples, Patrick Richard et son équipe de l’Institut de physique de Rennes ont réussi à simuler le chant des dunes. Ils confirment ainsi une hypothèse émise en 1997 par une équipe canadienne. Selon celle-ci, les chants s’expliquent par le fait que les grains de sable sont entourés d’une surface plus souple que la normale. « On peut comparer la surface des grains à un diapason, explique Patrick Richard, en fonction de sa rigidité, les fréquences de vibration sont différentes. » La vibration produite, d’une fréquence d’environ 100Hz et d’une puissance de 100dB, évoque le décollage d’un avion à hélice. La forme des grains est également importante, ceux-ci doivent être sphériques et de taille quasiment uniforme.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ