Un nouvel espoir pour le traitement du cancer

Cela se passe au Cancéropôle du grand Ouest(1) : des chercheurs de l’université de Poitiers ont mis au point un système de ciblage thérapeutique. Ils ont réussi à encapsuler un anticancéreux puissant, la MMAE, dans une molécule de transport non toxique, capable de reconnaître spécifiquement les cellules tumorales. Quand le transporteur est arrivé jusqu’à la cellule, il y pénètre et libère l’agent anticancéreux qui est alors activé grâce à une enzyme présente naturellement dans les cellules (la ß-galactosidase).

303
novembre 2012

Menée chez la souris sur une tumeur solide avec des résultats très encourageants - la tumeur n’est plus visible à partir du 21e jour de traitement, sans effets secondaires -, cette étude, soutenue par le Cancéropôle du grand Ouest et financée par la Ligue contre le cancer, a fait l’objet d’une publication de niveau international.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ