Est-ce un déchet ou une ordure ?

303
novembre 2012
© Brigitte Merle - Photononstop

Les ordures se jetaient autrefois toutes dans le même contenant sans valorisation. Aujourd’hui, les déchets sont dissociés en vue d’être valorisés.

La France avait plutôt tendance à les classer selon leur origine : les déchets ménagers et assimilés (DMA), produits principalement par les ménages (et par certaines entreprises pour la partie “assimilés”), qui sont pris en charge par les collectivités ; les déchets d’activités économiques (DAE), gérés par l’entreprise.

Depuis 2008, elle s’aligne avec l’Europe qui les classe selon leur dangerosité et distingue : les déchets inertes (qui ne se dégradent pas), parmi lesquels les déchets issus des BTP(1) ; les déchets non dangereux (ND), comme les déchets verts ; les déchets dangereux (DD), tels que les peintures, et parmi lesquels on trouve, par exemple, les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI).

Un déchet est dit ultime quand on ne peut rien faire d’autre que de le stocker (l’enfouir). Cela dépend des conditions techniques et économiques du territoire à un instant précis. C’est donc une notion mouvante d’un territoire à l’autre, mais aussi d’une personne à l’autre : un déchet pour quelqu’un peut être considéré comme un produit ou une matière première par un autre… La limite est parfois ténue (lire p.18).

Tabs

Nathalie Blanc

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER