Le rôle du film en sciences humaines

304
décembre 2012
© DR

Outil de recherche et de médiation, le documentaire en sciences humaines a fait l’objet d’une journée d’études.

Organisée par la Maison des sciences de l’homme en Bretagne (MSHB), la journée d’études Filmer la recherche en sciences sociales a réuni cinquante personnes à Rennes, le 12 octobre dernier. Les chercheurs de ces disciplines utilisent le documentaire comme un moyen d’observation et de recueil de données. En géographie sociale, par exemple, cela prend tout son sens : filmer permet d’aller au plus près des gens, alors qu’une carte seule ne donne qu’un point de vue zénital.

Cela a été magnifiquement illustré par les deux exemples diffusés au cours de la matinée : un documentaire sur la marginalisation de l’espace à Vancouver (Canada)(1) réalisé par le chercheur lui-même et un web-documentaire sur la casbah d’Alger(2) réalisé par un duo chercheur/documentariste.

Sachant que le documentaire peut aussi servir de médiation vers le grand public, se pose alors la question : le chercheur peut-il être en même temps juge et partie ? Même si les chercheurs avouent un parallélisme dans les démarches de recherche et de réalisation (aller-retour entre réel et écriture, hypothèses...), certains choix, comme celui des personnages interviewés, peuvent s’avérer différents selon l’objectif suivi. La question de la diffusion a aussi été abordée : des documentaires, et qui plus est des web-docs, ont plus de chances d’être vus que des rapports de recherche. Doit-on pour autant tout filmer ?

Tabs

Renseignements

Thierry Bulot Tél. 02 99 14 15 67
thierry.bulot@univ-rennes2.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ