Chirurgie et recherche : le lien opère

306
février 2013
© DR

Un bloc opératoire unique vient d’être inauguré à Rennes.

C’est une salle d’opération unique en son genre qui a été inaugurée le 18 janvier dernier, au CHU de Rennes. TherA-Image accueille des patients pour des opérations dans le domaine cardio vasculaire, mais elle est également un laboratoire pour les chercheurs rennais du Laboratoire traitement du signal et de l’image (LTSI)(1). Avec les chirurgiens, ils développent de nouveaux logiciels pour fiabiliser les interventions les plus complexes. « Nous travaillons sur les pratiques mini-invasives, explique Antoine Lucas, chirurgien. Elles utilisent les vaisseaux sanguins pour acheminer les prothèses, notamment les stents, ou les valves cardiaques. » Pour se guider, le chirurgien suit ses gestes en direct sur un écran. Il utilise également les images - scanner, IRM - réalisées avant l’intervention. Cela nécessite une préparation minutieuse que les chercheurs, dont les ordinateurs sont juste à côté, facilitent. Leurs logiciels permettent, par exemple, de superposer, en temps réel, les images des scanners et les images acquises pendant l’opération. « Nous avons aussi travaillé sur la simulation de la déformation des artères lors du passage du cathéter, ajoute Lotfi Senhadji, directeur du LTSI, pour corriger les informations issues des images préopératoires et anticiper les difficultés. »

En service depuis un an, TherA-Image a prouvé sa pertinence. « Nous améliorons toujours la sécurité des interventions les plus délicates », relève Antoine Lucas. Et la plate-forme participe à la formation des futurs praticiens car les opérations peuvent être retransmises en direct, dans des salles de cours du campus de médecine, par exemple.

Tabs

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ