Ils ont trouvé les failles

Actualité

N° 307 - Publié le 8 mars 2013

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

Des géologues ont décrypté le fonctionnement de vieilles chaînes de montagnes grâce à des séismes.

La Terre n’y tremble pas beaucoup... Pourtant, les Alpes et les Pyrénées sont le théâtre de petits séismes assez fréquents. « Ils sont sans conséquences sur la société, mais nous ont permis de mieux comprendre le fonctionnement de ces vieilles chaînes de montagnes », explique Philippe Steer, chercheur au laboratoire Géosciences(1) à Rennes et coauteur d’une étude menée à Montpellier qui vient de paraître(2)

En étudiant les relevés des sismographes, les géologues ont remarqué que ces tremblements ne provenaient pas de la compression des roches, comme c’est courant dans les montagnes, mais d’une extension. « Cela confirme la présence de failles d’extension au cœur même du massif. Et nous avons montré que ces dernières étaient dues à l’érosion. » Quand les rivières ou la fonte des glaciers emportent vers la vallée les roches des sommets, cela diminue la pression qui s’exerce sous la montagne. « Si vous étêtez un iceberg, la partie immergée va remonter un peu pour équilibrer les forces. Là, c’est le même phénomène. » La racine de la montagne remonte, et provoque un étirement de la partie superficielle de la croûte terrestre, qui craque en certains points.

Les chercheurs ont testé leurs hypothèses sur des modèles numériques, et elles prennent le pas sur l’idée d’un étalement global des anciennes montagnes, qui prévalait jusque-là. « Nos résultats parviennent à expliquer la majorité des données recueillies sur les Alpes et les Pyrénées. Et se transposent aux autres massifs plus récents. » De quoi en faire une montagne !

(1)À l’Observatoire des sciences de l’Univers de Rennes.

(2)Dans Geology.

Philippe Steer Tél. 02 23 23 42 65
philippe.steer [at] univ-rennes1.fr (philippe[dot]steer[at]univ-rennes1[dot]fr)

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest